Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Home Naturo-Naturopathe à Domicile
  • : PRENEZ VOTRE SANTE EN MAINS, NATURELLEMENT.Des conseils pour vous garder en bonne santé par la Naturopathie, la Géobiologie et la Bioénergie. Home Naturo, votre Naturopathe à Domicile.
  • Contact

Profil

  • Michel-HomeNaturopathe
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.
  • Découvrez mes conseils de Naturopathe diplômé de l'École de Robert Masson et restez en bonne santé grâce aux techniques naturelles de santé comme l'aromathérapie parce que votre santé vous appartient. Consultations à domicile.

A propos de la pub !

Mille excuses pour celles et ceux qui visitent mon blog, il y a des pub qui apparaissent....Je ne suis pas responsable de ces publications et ça me met même dans des situations désagréables quand je vois, par exemple, des annonces pour la calendrier vaccinal, des boissons énergisantes... !!!  Je vais essayer de remédier à ça pour que ces pubs n'apparaissent plus !!! Bonnes visites - tout de même - !  Prenez soin de vous. Michel.

Recherche

HomeNaturo, Votre Naturopathe

A.HomeNaturo OverblogNaturopathe diplomé du CENA. 

Consulations à votre domicile en Région Parisienne : Hauts de Seine, Val de Marne, Val d'Oise, Yvelines, Sarthe et Orne.

Réglage et plan alimentaire personnalisé - Gestion du Stress - Accompagnement des sportifs -

Accompagnement dans les magasins bio -

Ateliers & Conférences -

 

 

Archives

20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 10:39

Biodiversité, journée mondiale, 22 mai 2011, ministère de l'écologie

HOMENATURO-ALIMENTATION BIOLe ministère de l'Ecologie

a présenté ce jeudi 19 mai

son plan pour enrayer la perte de biodiversité

enregistrée ces dernières années...


Le ministère de l’Ecologie a organisé une table ronde pour présenter sa «Stratégie nationale pour la biodiversité». Déclinaison française des engagements internationaux actés à Nagoya en 2010 pour enrayer la perte de la biodiversité dans le monde, cette stratégie « s’intègre à toutes les politiques publiques et à tous les secteurs d’activités: eau, sols, climat, énergie, agriculture, forêt, urbanisme…»

« Les services rendus par la biodiversité sont indispensables à la vie sur Terre (…) a déclaré la ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet. « Ne pas la préserver engendrerait un coût équivalent à 7% du PIB mondial à l’horizon 2050 (…) A l’instar du climat, nous allons désormais prendre en compte la biodiversité dans les politiques internationales, nationales et locales.»

Tous les acteurs de la société civile sont ainsi invités à adhérer à cette stratégie, « afin de contribuer, à leur échelle, à la préservation de la biodiversité ». Quelque 140 organisations professionnelles, associations, élus, ONG… se sont engagées à mettre en place un plan d’action.

Pour l’Etat il s’agira également de mener des actions.

Le ministère a déjà listé quatre axes de développement pour la période 2011-2013. Il souhaite ainsi restaurer « les continuités écologiques », interrompues par des infrastructures et  les milieux dégradés (par les pollutions, les espèces exotiques…) L’Etat lancera également cette année le chantier de « création d’une cartographie nationale des habitats naturels et semi-naturels, en vue d’une finalisation pour 2018. »

En Outre-Mer, « qui héberge 3.500 espèces végétales et 400 animaux vertébrés uniques au monde » l’etat « réalisera une enquête sur les espèces végétales récoltées pour un usage traditionnel. »

Enfin, il « ouvrira un service biodiversité au sein de la fondation du patrimoine afin de mobiliser le mécénat en faveur de la biodiversité ».

La stratégie prévoit également d’expérimenter des unités d’exploitation et de gestion concertées de la pêche.

 

 20MINUTES Le 20 mai 2011

 

A.HomeNaturo Overblog " Tous les acteurs de la société civile sont ainsi invités à adhérer à cette stratégie "  

Allez, prenons exemple de Pascal et croyons en ces belles paroles puisque nous n'avons rien à y perdre...

Et pourtant, et pourtant,

qu'en est-il de la pétition qui tourne en boucle sur le net pour sauver la Luzerne,

qu'en est-il du combat mené par l'association Kokopelli qui, au terme de ces discutions statégiques, devrait, pour le moins, être reconnue d'intérêt public et d'autres associations avec elle  

qu'en est-il d'une réflexion sur l'abrogation de la loi d'orientation agricole de 2006 qui impose les semences reconnues par l'état, véritable frein à la Biodiversité,

qu'en est-il d'une autorisation pure et simple des engrais naturels (le texte d'autorisation du purin d'ortie n'est qu'à moitié satisfaisant),

qu'en est-il d'une vraie politique impliquant le Principe de Précaution dans les cultures OGM,

qu'en est-il d'une réglementation stricte et mondiale sur les phytosanitaires,

qu'en est-il d'une réelle politique de préservation de l'eau et des milieux aquatiques, intimements liés à la consommation des médicaments en France,

qu'en est-il d'une concertation efficace entre les pouvoirs publics locaux et nationaux et les agriculteurs et éleveurs de Bretagne pour en terminer -enfin- avec la prolifération des algues vertes,

qu'en est-il d'une aide réelle aux agriculteurs de la filière BIO ?


Allons-nous nous satisfaire de décorer la Biodiversité, pour service rendu, à titre posthume ?

Mais bon, cessons de faire notre mauvaise tête et réjouissons-nous de cette heureuse initiative et surtout n'oublions pas que nous sommes les acteurs essentiels, nous consommateurs, dans les choix à venir.

Consommer Bio, c'est préserver la Biodiversité, consommer Bio c'est faire pression sur tous les acteurs de la consommation : agriculteurs, industries et fabricants de phytosanitaires, industrie pétro-chimiques et pouvoirs politiques en place ou à venir. Consommer Bio c'est aider et soutenir de façon certaine celles et ceux qui, au quotidien, travaillent, se battent et ont parfois l'impression de prêcher dans le desert. Consommer Bio, c'est respecter la Nature mais aussi rémunérer jutement celui qui travail avec la Nature. Consommer Bio aujourd'hui, c'est préserver les saisons de demain tout en nourrissant l'humanité.

Et puis, il n'est pas qu'en consommant que l'on peut agir, dans son jardin on peut laisser un vieux tas de bois pour que les insectes y trouvent refuge, on peut conserver un viel arbre mort pour que le Pic épeiche y fasse son nid, on peut aménager des ouvertures dans sa vieille grange ou son garage pour que les chauves-souris, hirondelles et autres chouettes s'y installent.

Agir c'est aussi, ne plus jeter ses détritus n'importe où fut-ce un mégot de cigarette, c'est recycler, c'est utiliser une enveloppe reçue le matin pour y inscrire sa liste de course, ne plus jeter les restes du repas du soir mais les transformer pour réaliser un nouveau plat, créer soi-même des produits d'hygiène ou d'entretien sains, naturels efficaces et...écomiques.

Agir, c'est encore soutenir des associations en devenant bénévol ou en adhérant

Agir c'est toujours, agir c'est penser au quotidien chaque geste pour qu'il devienne un réflexe en faveur de notre planète.

Agir pour la Terre participe du même élan qu'agir pour sa santé : il faut prendre les choses en mains et cesser de se laisser dicter notre façon d'être.

 " Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal

mais par ceux qui les regardent sans rien faire. " Albert Einstein

 

Journée Mondiale de la Biodiversité le 22 mai 2011

 

La Journée Internationale de la diversité Biologique, organisée chaque année par la Vague Verte, est l'occasion de sensibiliser le grand public et d'apporter des réponses à ses questions sur la biodiversité. En 2009, l'accent est mis sur les espèces exotiques envahissantes, dites EEE, qui constituent une des plus grandes menaces à la biodiversité et à l'écologie.

Pour faire simple, une EEE est un organisme vivant, animal ou végétal, qui s'installe dans un milieu naturel qui n'est pas le sien, le colonise, déréglant ainsi l'équilibre naturel du milieu concerné. L'exemple de l'algue Caulerpa taxifolia est célèbre: implantée accidentellement aux abords du musée océanographique de Monaco, elle envahit les fonds marins, détruisant toutes les autres espèces sur son passage.

"La méthode de contrôle la plus efficace et réalisable est la prévention. Pour réussir, cette stratégie exige une collaboration entre les gouvernements (…), et les organisations internationales."
Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon

Les touristes ramenant des animaux exotiques sur leur lieu de vie sont l'une des principales causes d'invasion de ces espèces envahissantes. Pour contrer cette invasion, Ban Ki-Moon annonce une règle simple: "laissez les organismes vivants dans leur habitat naturel et ramenez à la maison seulement des souvenirs."

Toute l'année 2010 sera consacrée à la biodiversité, ce qui augure bien d'une journée mondiale exceptionnelle. Le thème de cette prochaine journée sera la diversité biologique pour le développement et la réduction de la pauvreté.


Biodiversité : combien d'espèces connaît-on aujourd'hui dans le Monde ?

La biodiversité englobe l'ensemble des espèces animales et végétales vivantes sur terre (et dans les mers). La biosphère abriterait entre 5 et 30 millions d’espèces (estimation).

Environ 1,7 million d’espèces animales sont répertoriées, et chaque année de nouvelles espèces sont répertoriées. Malheureusement, de nombreuses espèces disparaissent également, souvent à cause des actions irresponsables de la société humaine.

De nombreux sites internet sont consacrés à ce sujet et on pourra utilement visiter le site des Nations Unies sur la Convention sur la diversité biologique.

Il sera peut-être plus facile de vous documenter en visitant le site proposé par le ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire.

 

Réagissez, faites-nous partager votre avis ici

 

A.ACCUEIL Blog HomeNaturo

 

homenaturo

Partager cet article
Repost0

commentaires